Actualité entreprise FemmeInnovation

66 miles, un programme d’intrapreneuriat dédié aux femmes

, par Camille Boulate

L’agence d’innovation Five by Five lance, en partenariat avec Paris Pionnières, un programme d’accélération pour les femmes qui souhaitent entreprendre sans quitter leur entreprise. La première promotion doit débuter en janvier. Explications avec Chloé Bonnet, fondatrice de Five by Five.

Comment est né ce projet et en quoi consiste-t-il ?

66 miles est né alors que je m’occupais de mettre en place des programmes d’intrapreuneuriat avec mon agence d’innovation Five by Five pour les entreprises. Je me suis rendu compte que ces initiatives concernaient majoritairement un public masculin. J’ai donc décidé de mettre en place un programme dédié aux femmes, en collaboration avec Paris Pionnières qui est le seul incubateur qui exige une mixité de la part des équipes dirigeantes des start-up qu’il accueille. L’objectif de 66 miles est de permettre à des femmes qui sont en poste de porter des projets d’innovation au sein de leur entreprise. Le programme s’adresse à des profils souhaitant ainsi entreprendre sans pour autant claquer la porte de leur entreprise.

Quels sont les critères pour intégrer ce programme ?

Le premier critère c’est d’avoir une idée d’innovation numérique. Ensuite, il faut être soutenu par l’entreprise car c’est elle qui paiera le programme (pour un projet porté par une personne pendant 5 mois, il faut compter autour de 20 000 euros). Notre pari n’est pas d’inciter les femmes à devenir entrepreneur par elles-mêmes mais nous voulons qu’elles restent à l’intérieur de leur entreprise et qu’elles créent des business unit, des produits voire des filiales. Enfin, il y a la motivation. Il ne faut pas que la personne soit désignée mais il faut qu’elle ait envie de porter le projet, qu’elle soit motivée. Car le développement de son idée, c’est un job à temps plein et à part entière en parallèle de son propre travail. Par ailleurs, il n’y a pas de critères de profil : le programme s’adresse à tout le monde.

Comment sont choisis les projets ?

Le processus de sélection, actuellement en cours, est effectué par les entreprises, en interne. Nous échangeons avec elles mais nous n’intervenons pas directement. Il y a plusieurs cas de figure : soit il y a des sociétés où des profils sont d’ores et déjà identifiés mais qui ne possédaient pas de structure pour développer leurs idées. Dans d’autres cas, il faut aller dénicher les profils en interne via un appel à projet. Dans ce cas, c’est l’entreprise qui détermine des problématiques sur lesquelles elle souhaite travailler et qui sélectionne les idées novatrices.

Quelle forme prend ce programme ?

Pendant cinq mois, les personnes sélectionnées se verront dégager du temps par leurs entreprises et se retrouveront chaque vendredi pour être suivies par des mentors qui leur donneront des conseils sur le développement de leur idée. Tous les mois, deux jours d’accompagnement en tronc commun se dérouleront au sein des locaux de Paris Pionnières, avec différents modules (comment prototyper mon idée, etc.). Deux jours seront plus libres, en co-working ou pour présenter leurs projets à leurs entreprises. L’accompagnement débutera en janvier et durera 5 mois. Au total, nous souhaitons accueillir au maximum 30 personnes, avec 1 à 5 femmes de chaque entreprise, en fonction de ce qu’elles choisissent. L’objectif est que chaque personne qui arrive avec une idée reparte avec un prototype que ce soit un site Web, une application ou un objet connecté.

Quelles sont vos ambitions pour 66 miles ?

Notre volonté est de trouver des partenariats avec des entreprises prêtes à s’investir et à porter le programme. Aujourd’hui, nous mettons en place l’accélérateur sous forme de promotion et uniquement à Paris. Mais nous savons qu’il y a d’autres besoins ailleurs et nous pensons à décliner le programme dans d’autres villes, de façon plus permanente et pérenne.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème