Actualité entreprise Format WEB (33)

72 % des entrepreneurs jugent leur territoire dynamique

, par Camille Boulate

Selon une étude réalisée par la Fondation MMA des entrepreneurs du futur, publiée le lundi 20 novembre, les créateurs d’entreprise affichent un lien particulier avec leur territoire local.

 

Quasiment 9 entrepreneurs sur 10 (89 %) revendiquent ainsi un attachement à leur territoire. Un lien encore plus marquant chez les petits commerçants (91 %). Par territoire, ils sont 32 % des entrepreneurs à associer d’abord la ville. 21 % pensent à la communauté de communes, 15 % au département et 15 % à la région. “Seulement 11 % des entrepreneurs citent la France et 4 % l’Europe”, indique l’étude.

 Ancrage personnel

Par ailleurs, 37 % des entrepreneurs estiment qu’ils n’auraient pas pu s’implanter sur un autre territoire que le leur. Les raisons sont nombreuses mais avant tout personnelles pour 69 % des chefs d’entreprise. 42 % évoquent notamment la région de naissance comme raison principale de cet attachement. Le dynamise économique local (29 %) et les qualités associées au territoire en lui-même (22 %) jouent également un rôle important.

Main d’œuvre difficile à trouver

Si 72 % des entrepreneurs jugent le territoire où ils sont implantés économiquement dynamique, 62 % d’entre eux estiment qu’il est difficile de trouver des salariés pour les postes recherchés sur leur région. En revanche, les atouts des territoires mis en avant par les chefs d’entreprise sont nombreux. 85 % citent le cadre de vie, 76 % la situation géographique et 61 % les infrastructures (gare, TGV, aéroport, autoroutes…)

Des entrepreneurs confiants

Globalement, les entrepreneurs se disent confiants pour leur activité et leur entreprise (75 %). 66 % des interrogés sont par ailleurs optimistes concernant l’économie de leur région pour les deux prochaines années. Si les chefs d’entreprise exerçant dans le conseil et le service (expert-comptable, agence de sécurité, entreprise du numérique) sont les plus optimistes (+ de 80 %), ceux issus du domaine médical (pharmaciens, vétérinaires, médecins généralistes, responsables de laboratoires d’analyses…) restent les moins confiants concernant leur activité (62 %). En revanche, dans 10 ans, 64 % des entrepreneurs s’imaginent sur le même territoire et 57 % la même activité.

 

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème