Actualité entreprise cadre valise

Comment réussir son lancement à l’international

, par Olivia Allard

 

Élargir ses horizons est un projet grisant pour tous les entrepreneurs. Mais cela reste un défi de taille qui mérite une bonne préparation. Le point avec Géraldine Filippi, directrice de la zone ibérique de Business France, pour ne brûler aucune étape et partir sur de bonnes bases.

 

Une entreprise française qui se lance à l’international a souvent besoin de se faire accompagner. Mais par où commencer ?

Dans une démarche de développement international, il faut mettre toutes ses chances de son côté. Une TPE ou PME en particulier a besoin de bien s’informer sur les marchés porteurs et les aides disponibles. La première étape est d’aller à la rencontre de la “Team France Export” dans sa région, qui constitue l’un des pivots de la stratégie gouvernementale pour le commerce extérieur.
La Team France Export réunit des acteurs publics au service de l’internationalisation des entreprises françaises et des acteurs privés. Elle offre ainsi un continuum de solutions, de la préparation à la projection à l’international : depuis les régions françaises, dans lesquelles sont constitués des “guichets uniques de l’export” jusqu’aux marchés étrangers où un “correspondant unique Team France Export ” oriente les PME vers les solutions répondant à leurs besoins.
De manière concrète, l’entreprise rencontrera dans sa région et en particulier au sein des CCI régionales, le guichet unique Team France Export composé de conseillers internationaux de Business France, des CCI et de Bpifrance. Ces conseillers disposent de l’ensemble des informations, rassemblées par Business France, sur les marchés étrangers, par secteurs, et pourront proposer les solutions les mieux adaptées à la maturité et aux moyens de l’entreprise, qu’elles soient issues du secteur public ou privé. Les soutiens apportés par les régions ainsi que les solutions financières (prêts, garanties…) de Bpifrance seront mobilisés.

Comment sélectionner les bons interlocuteurs ?

L’entreprise doit disposer d’un maximum d’informations en amont sur le marché visé. L’idéal est de contacter son référent sectoriel au sein de la Team France Export près de son domicile en France (au sein des CCI régionales) qui saura l’orienter sur les opportunités de marché, les aides régionales et celles de Bpifrance.

Comment choisir le bon salon sur lequel se rendre pour préparer son internationalisation ?

Chaque salon a sa spécificité et doit correspondre aux attentes de l’entreprise et à son degré de maturité. VivaTech est un salon français consacré à l’innovation technologique et aux start-up avec comme objectif principal de créer des ponts entre les grands groupes, les financiers avec les start-uper. Le CES Las Vegas est plus orienté sur l’innovation dans le secteur de l’électronique grand public. Le Web Summit est quant à lui, un rendez-vous international, un lieu d’échanges entre start-up et grands groupes autour de conférences sur les nouvelles technologies.

Quelles sont les démarches à réaliser avant le départ ?

Dans la stratégie gouvernementale pour le commerce extérieur, le rôle de chaque acteur de ce dispositif a été clarifié, en utilisant au mieux les atouts de chacun, qu’il s’agisse tant des services de l’État que des opérateurs publics ou privés. Comme indiqué plus haut, il existe maintenant ce dispositif baptisé « Team France Export » qui constitue l’un des pivots de la stratégie gouvernementale pour le commerce extérieur. Sur le marché où souhaite se développer l’entreprise, on différenciera les phases dites d’amorçage de celles d’ancrage.  Celles d’amorçage du marché sont portées par le correspondant unique de la Team France Export, celles d’ancrage et d’implantation sont plutôt des services d’opérateurs privés comme les CCI de l’étranger ou les consultants. Les services économiques sont chargés de missions régaliennes de soutien aux entreprises, notamment via l’analyse des économies. Ils sont le pivot des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence. Les différents réseaux basés sur des initiatives d’entrepreneurs français sont des communautés de bénévoles pour une entraide locale. Le réseau des conseillers du commerce extérieur de la France est constitué d’hommes et femmes d’affaires organisés en comité pays et pouvant partager leur expérience du terrain ; il est aussi un partenaire clé de la Team France Export. Les CCI françaises à l’étranger sont également un partenaire important en particulier dans le cadre de l’ancrage d’une entreprise sur un marché. Lorsque l’entreprise a décidé de s’implanter, le lien avec la communauté d’affaires membres de CCI à l’étranger est également un réseau utile dans le développement local.

Dans cette perspective, comment fonctionne l’écosystème French tech ?

La French Tech est la marque qui représente l’écosystème des start-up françaises. Cette initiative publique innovante a été et est toujours fortement soutenue par ses partenaires fondateurs tels que Business France, mais elle est également portée par les entrepreneurs eux-mêmes. Sous le patronage du Secrétaire d’État chargé du numérique, il existe une équipe à Paris qui donne les directions et ambitions pour La French Tech, élabore des politiques publiques, développe des programmes, anime un réseau de communautés à travers le monde et qui promeut l’écosystème français lors d’événements tech internationaux. Tout cela, pour favoriser le développement de cet écosystème.

 

Avatar

Olivia Allard


Sur le même thème