Actualité entreprise femme-entreprise

Contrôles Urssaf : 53 % des redressements ont atteint une somme supérieure à 10 000 euros

, par Innocentia Agbe

Les contrôles Urssaf s’intensifient. Une enquête réalisée par Atequacy avec la Junior Essec montre que ces quatre dernières années, 80 % des sociétés ont été contrôlées, contre 67 % en 2014.

 

Plus votre entreprise est grande, plus vous avez de chance de vous faire contrôler par l’Urssaf. 91 % des sociétés de plus de 500 salariés l’ont été entre 2012 et 2015, contre 77 % pour celles comptant de 50 à 250 collaborateurs.

Plus de remboursements

La bonne nouvelle est que le nombre d’entreprises redressées a diminué cette année (50 % contre 60 % en 2014). En revanche, les remboursements sont à la hausse et passent de 14 % à 22 %.

 

Les principaux motifs

Les motifs de redressement ont légèrement évolué par rapport aux années précédentes. Si les avantages en nature/ frais professionnels (36 %) et les indemnités de rupture du contrat de travail (20 %) restent en tête, l’allégement Fillon est de moins en moins en cause (10 % en 2015 contre 17 % en 2014). À noter que 53 % des redressements ont atteint une valeur supérieure à 10 000 euros (24 % en 2014).

 

37 % de contestations favorables

Du côté des contestations, peu aboutissent. 35 % des entreprises redressées se sont lancées dans une telle procédure en 2015 (27 % en 2014), mais seulement 37 % d’entre elles affirment que leur démarche a abouti avec succès.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Le Nouvel Entrepreneur


Sur le même thème