Actualité entreprise Valérie Touraine, CEO et co-fondatrice de JAI Chatbot.

Valérie Touraine, CEO et co-fondatrice de JAI Chatbot.

“Intégrer un incubateur d’entreprise renforce notre crédibilité”

, par Camille Boulate

Créée il y a un an, l’entreprise JAI ChatBot a rejoint l’incubateur d’HelloWork en juin 2018. Retour sur les avantages d’intégrer une telle structure avec Valérie Touraine, CEO et cofondatrice de la start-up.

 

Sur quel marché évolue JAI ChatBot ?

Nous avons construit un outil capable de comprendre les questions les plus fréquentes des candidats se rendant sur le site employeur d’une entreprise. L’idée étant de préqualifier les profils et de leur proposer les offres qui correspondent le mieux. Notre marché repose sur des entreprises qui affichent de gros volumes de recrutements. Concrètement, nos clients sont aussi bien des PME que de grandes entreprises telles que Bayer. Nous sommes d’ailleurs en train d’avancer sur le déploiement de la technologie auprès d’autres grands comptes.

 

Depuis quand avez-vous intégré l’incubateur créé par Hellowork (RégionsJob, JobiJoba…) et pourquoi avoir choisi cet accompagnement ?

Nous avons rejoint HelloWork en juin 2018. Avant cela, nous étions au sein de l’incubateur de Pôle emploi baptisé La Fabrique. À l’issue des 6 mois d’accompagnement proposés par La Fabrique, nous avons rejoint HelloWork. Notre choix fut simple : cette entreprise a une vision très pragmatique et une connaissance poussée de notre marché. C’était donc assez naturel.

 

Quels sont pour vous les principaux avantages d’avoir intégré le programme déployé par une entreprise ?

L’incubation au sens large, je trouve déjà cela très intéressant pour un entrepreneur. C’est toujours bénéfique de s’entourer de personnes différentes. Cela l’est d’autant plus quand vous avez autour de vous des experts bien au fait du marché et du secteur d’activité dans lequel vous évoluez car les conseils sont plus pertinents, spécialisés et concrets. Ensuite, l’un des avantages majeurs c’est que vous êtes hébergés. Cela paraît simple mais dans notre cas cela nous permet d’être dans des locaux, entourés de personnes différentes ce qui est important pour favoriser les échange informels. Mais le vrai point fort reste vraiment l’expertise du marché que peut avoir HelloWork.

 

Concrètement, en quoi cela vous a-t-il aidé ?

Cela nous a permis d’affûter notre discours et la commercialisation de notre produit auprès des clients. Nous avons fait appel à différents métiers au sein d’HelloWork, notamment au service marketing et acquisition avec qui nous avons travaillé sur différentes pistes pour mieux se faire connaître. Autre aspect primordial : cela accentue notre légitimité sur le marché. Aujourd’hui, il y a des tas de start-up qui cherchent à innover et qui nous concurrencent. Pouvoir dire ‘nous avons été sélectionnés et accompagnés par HelloWork cela rassure et renforce notre crédibilité.

 

Que se passera-t-il pour vous à l’issue de cet accompagnement ?

Il s’agit d’un programme de 6 mois, renouvelable une fois. Aujourd’hui (l’interview a eu lieu mi-décembre, ndlr) nous sommes à mi-parcours et tout est ouvert (rachat, prise de participation…) mais rien n’est écrit. En revanche, nous savons que les synergies avec HelloWork sont nombreuses…

 

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème