Actualité entreprise Laurent Pontegnier-web

La transition numérique des TPE et PME : une grande cause nationale !

, par La Rédaction

Le passage au digital est quasi incontournable pour les entreprises françaises d’aujourd’hui. Il existe des initiatives pour accompagner les entrepreneurs en la matière. Si elles sont nécessaires, certains les jugent parfois insuffisantes. Par Laurent Pontégnier, délégué général de l’Association transition numérique Plus (ATN+).

 

Aujourd’hui, la société est rythmée par l’utilisation des TIC (Technologies de l’information et de la communication). Cette affirmation est vraie pour les ménages, mais aussi pour les entreprises qui se doivent de répondre aux attentes des consommateurs (e-shop, interface interactive, vitrine de marque) en s’appropriant les outils numériques. Ce constat est simple, mais pourtant, des freins subsistent toujours à son application au sein du tissu économique français. En effet, en 2012, 50 % des entreprises de 0 à 20 salariés déclaraient posséder un site Internet contre 71 % en moyenne pour nos voisins européens. Un retard flagrant alors que la France dispose d’un vivier d’entreprises innovantes qui, pour assurer leur pérennité, se doivent d’intégrer les usages digitaux pour être compétitives face à leurs concurrents directs sur les marchés nationaux et internationaux.

Transition éco-numérique

Opérer sa transition digitale, c’est avant tout façonner son environnement pour accueillir des opportunités nouvelles, mais c’est aussi et surtout, faire évoluer son paradigme économique et culturel d’entreprise. Mais cette transition ne peut se faire sans le soutien d’acteurs engagés dans la transition “éco-numérique”. C’est pourquoi, le gouvernement a lancé différentes initiatives pour aider les entrepreneurs à s’approprier les usages des technologies du digital telles que la French Tech, le projet de loi pour une République numérique et le plan “Transition Numérique”. Depuis 2012, ce programme a prouvé son efficacité sur la base d’un mode opératoire innovant : s’appuyer sur un maillage territorial de 900 conseillers au numérique en contact permanent avec les TPE et PME pour répondre à leurs attentes.

Nouvelle plate-forme Web

Issus des Chambres de commerce et d’industrie, des Chambres de métiers et de l’artisanat, des offices de tourisme, des centres de gestion agréés et des espaces publics numériques, ces conseillers alimentent les TPE et les PME en informations, documentations, formations… et soutiennent la transition des entreprises grâce à une expérience fondée auprès de champions du digital français et internationaux, partenaires de l’association Transition numérique plus” (ATN+). Les produits et services qu’ils proposent sont présentés autour de cas d’usage répondant de façon pragmatique au quotidien des dirigeants. À ce jour, ce sont plusieurs dizaines de milliers d’entreprises et de néo-entrepreneurs qui, partout en France, ont pu accélérer leur mutation digitale grâce à cette initiative. Le gouvernement a récemment révisé ses ambitions à la hausse puisque, sous l’impulsion d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, a été lancée, le 1er octobre, une toute nouvelle plate-forme Web accessible à tout public : www.transition-numerique.fr. Objectifs : assurer la diffusion de bonnes pratiques Web et digitales, guider et informer les entrepreneurs dans leur démarche d’appropriation des technologies, référencer l’ensemble des ressources informatiques, partenaires et conseillers au numérique disponibles pour les accompagner dans leur transition numérique. Toutefois, certains jugent ces initiatives comme peu incitatives et réclament un dispositif fiscal qui favoriserait les investissements liés aux dépenses numériques (formation, achats de logiciels, matériels….). Le chantier reste ouvert et à ce titre, n’en est qu’à son commencement.
Nul doute qu’il sera l’un des grands sujets des échéances électorales à venir et que les candidats aux postes politiques régionaux ou nationaux devront prendre des engagements et annoncer des plans d’action clairs pour que “l’Entreprise France” rattrape son retard dans le classement numérique des nations européennes.

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires