Actualité entreprise entrepreneure-TPE-parité

Les TPE dirigées par des femmes sont plus solides, mais moins nombreuses

, par Fabien Soyez

Selon le 5e baromètre parité de Manageo, le nombre de petites entreprises créées et dirigées par des femmes est en baisse pour la première fois en 6 ans. Dans le même temps, les TPE dirigées par des femmes ont 40 % de risque en moins de déposer le bilan.

 

Tous les ans, la plateforme Manageo, spécialisée dans l’information B2B pour les PME et TPE, réalise une enquête sur la parité des dirigeants à la tête des TPE françaises, en analysant les données de 5 millions de petites entreprises. Selon sa dernière étude, publiée récemment, le nombre des microentreprises créées et dirigées par des femmes est en baisse – alors que globalement, les créations d’entreprises ne cessent d’augmenter.

« Ces résultats montrent que la parité dans les TPE est encore loin d’être atteinte », constate le cabinet. Dans le détail, 35,3 % de TPE ont été créées par des femmes en 2017, contre 37,5 % en 2016.

Paradoxe : en parallèle, le baromètre parité de Manageo, qui s’appuie sur des données financières et sur le nombre d’entreprises « entrées en défaillance », souligne que les TPE gérées par des femmes sont moins susceptibles d’échouer. « Une TPE dirigée par une femme a 40 % de risques en moins de déposer le bilan qu’une TPE pilotée par un homme, contre 38 % en 2016″, indique ainsi l’étude.

 

Des méthodes de gestion et des secteurs d’activité différents

Selon Manageo, cette situation pourrait s’expliquer non seulement par les modes de consommation et par des différences de méthode de gestion, mais aussi par les secteurs d’activité dans lesquels se répartissent les deux sexes. Ainsi, ces derniers « se lancent dans des domaines plus à risque, comme la restauration, là où la vente à domicile, davantage plébiscitée par les femmes, sera plus pérenne », explique la plateforme au Figaro.fr

Selon le baromètre, les hommes créateurs de TPE travaillent davantage dans la mécanique, l’électronique et la maintenance, tandis que les femmes qui lancent une microentreprise se tournent plutôt vers des activités de soin, de vente à domicile, de fabrication de bijoux, ou des instituts de beauté.

 

info-tpe-2018-154080323842532

 

gplus-profile-picture

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires