Actualité entreprise format web - copie

Recrutement : plutôt que d’être attractif, soyez discriminant !

, par La Rédaction

Au moment où l’emploi redémarre fortement, où le plein emploi est programmé pour 2019, où la guerre des talents est de nouveau déclarée, il est de bon ton d’encourager les entreprises à soigner leur attractivité. Par Didier Pitelet, président de l’agence de communication Onthemoon.

Comme à chaque reprise, la communication de recrutement va reprendre des couleurs. Formidable en soi mais avec les prémices de cette reprise, les postures mercantiles des uns et le besoin “courtermiste” des autres laissent à penser que les erreurs du passé vont se répéter : de nouveau on va confondre attractivité et sélectivité, marque employeur et poudre de perlimpinpin. La chasse est ouverte, que la danse des mille voiles commence.

 

Des candidats informés et exigeants

Même si les tuyaux pour dire “je te veux” n’ont guère évolué malgré les apparences et les certitudes de ceux qui veulent nous convaincre du contraire (l’offre d’emploi est toujours de loin le premier vecteur de recherche d’emploi, n’en déplaise à ceux qui confondent réseaux sociaux et jobboards), tout a changé en matière de recherche d’emploi chez les candidats. 
Le candidat d’aujourd’hui est à l’image du consommateur : informé, sélectif, exigeant. Ses attentes ne sont pas centrées sur le poste proposé mais sur l’environnement de vie de ce dernier. “Dans quelles conditions vais-je bosser ?” n’est pas une question centrée exclusivement sur les conditions matérielles, mais plus sur les conditions émotionnelles.

 

 

Être vrai pour séduire

La qualité “du vivre ensemble” va de plus en plus s’imposer comme un critère de choix prioritaire dans les mois et les années à venir. Impossible de tromper sur la marchandise au moment où tout se sait, tout se dit ! Impossible de se contenter de repeindre la façade pour espérer capter ce ConsoCandidat : un seul mot d’ordre, être vrai. 
Côté pro, être vrai ne signifie pas bercer son auditoire d’illusions chimériques du type “chez moi, bonheur garanti à tous les étages, labellisé par un Chief Happiness Officer de circonstance”. Être vrai, c’est avant tout être intègre dans ce que l’entreprise est vraiment, avec ses forces et ses faiblesses.
Le ConsoCandidat cherche avant tout à performer en restant bien aligné sur ses valeurs et sur ses croyances. Au même titre qu’il ne veut pas être considéré pour autre chose que ce qu’il est. Il ne cherche pas le bling bling de la communication de recrutement mais l’art de la vraie rencontre entre deux univers, le sien et celui de sa future famille professionnelle.

 

Être sélectif pour devenir attractif

Le ConsoCandidat est sélectif, l’entreprise doit être discriminante sur le plan culturel. Seule la foi en sa culture peut rendre crédible son message employeur ; plutôt que de surfer sur les arguments RH à la mode, l’entreprise a tout intérêt à inscrire sa posture recruteur dans une logique de preuves culturelles en affirmant qu’elle n’est pas faite pour tout le monde et qu’elle recherche des profils en phase avec sa culture d’entreprise. 
Cette posture culturelle discriminante est le meilleur service à rendre aux candidats (à quoi bon recevoir des tonnes de CV inutiles ?) mais aussi à sa propre réputation. Un employeur sélectif est par définition attractif au sens du respect qu’il impose. La communication de recrutement comme l’une des composantes externes de toute marque employeur qui se respecte, se doit d’être le miroir de la culture d’entreprise de chaque employeur, charge à chaque candidat de se positionner comme membre de sa future communauté.

La passion et l’exigence de l’humain avant tout

La communication de recrutement devrait connaître la quatrième plus importante révolution de son histoire en devenant “la vitrine culturelle discriminante” de l’entreprise.
“Dis-moi quelle est ta culture, je te dirai si je te rejoins.”Au nom de cette ambition, l’entreprise et en particulier ses équipes RH, deviennent les dépositaires d’un langage exclusif, de mots et de rites tout aussi exclusifs. Cette quatrième révolution de la communication de recrutement, devrait enfin être celle qui ne prendra plus les mots pour des idées ! 
Un vrai chantier auquel les réflexes d’hier n’ont aucune réponse et pour lequel, seules la connaissance et la passion de l’humain permettront d’assumer cette exigence de vérité. 
Le ConsoCandidat ne s’y trompera pas.

La Rédaction


Sur le même thème