Actualité entreprise artisan-numerique

Seuls 41% des artisans pensent que les innovations numériques impactent leur métier

, par Mélanie Maudieu

D’après une étude d’OpinionWay pour +Simple.fr, courtier en assurances en ligne dédié aux travailleurs indépendants et TPE, les artisans perçoivent bien les avantages des outils digitaux, mais ils se sentent encore peu concernés en tant qu’artisans : moins de la moitié pensent que ces innovations ont un impact sur leur métier.

 

+Simple.fr s’est intéressé à la perception et aux attentes des TPE et artisans en ce qui concerne les innovations technologiques et les offres digitales. Cette étude permet de mettre en valeur l’impact des transformations numériques sur leur métier. Et ce qui en ressort, c’est que les artisans attendent des innovations plus adaptées à leur réalité.

 

Les attentes des artisans

L’étude montre que les artisans perçoivent bien les avantages des outils digitaux mais se sentent encore peu concernés en tant qu’artisans. Ils attendent des innovations technologiques plus adaptées à leur réalité. Pour 41 % d’entre eux, les innovations numériques ont un impact fort ou modéré sur leur métier. Plus de la moitié accordent une importance stratégique aux outils digitaux et informatiques dans leur propre entreprise. Ainsi, le principal bénéfice attendu est la gestion administrative (42%), la conquête des clients (33%) et la fidélisation (31%).

 

Un sous-équipement technologique

Les artisans sont encore légèrement sous-équipés par rapport à l’ensemble des dirigeants de TPE : 7 artisans sur 10 sont dotés d’ordinateurs, de smartphones ou de tablettes, contre 84 % pour l’ensemble des dirigeants de TPE. Seule une minorité (41%) possède des solutions logicielles, contre 65 % pour l’ensemble des dirigeants de TPE.

 

Des artisans encore peu connectés

Même s’ils sont intéressés par les bénéfices d’une présence en ligne, les artisans sont peu nombreux à avoir franchi le cap.  Plus d’un tiers d’entre eux voient l’utilité de tenir une page Facebook (34%), ou d’avoir un site Internet (44%). Mais seule une minorité développe sa présence en ligne : 27 % ont un site Internet sans boutique et 25 % ont une page Facebook. Seuls 12 % ont un site marchand pour la vente en ligne.

« Les artisans pressentent qu’il y aura des impacts sur leur métier même s’ils n’imaginent pas encore concrètement la forme que cela va prendre. Ils attendent de leurs fournisseurs une évolution pour faciliter les relations », précise Éric Mignot, Président de +Simple.fr.

Mélanie Maudieu


Sur le même thème