Actualité entreprise tpe

Une croissance de l’activité économique encourageante pour les TPE-PME

, par La Rédaction

Une étude nationale réalisée par l’Ordre des experts comptables dresse le bilan sur l’année 2018 de l’activité économique des TPE-PME. Elle constate une belle année pour les TPE-PME françaises avec une hausse de leur chiffre d’affaires.

 

Les TPE-PME françaises affichent, en 2018, une augmentation moyenne de 2 % de leur chiffre d’affaires. La croissance ayant ralenti de 0,3 point par rapport à 2017, elle reste tout de même au-dessus de celle des années précédentes. Une progression du chiffre d’affaires est à noter sur l’ensemble des régions hormis la Réunion. C’est la Bretagne qui se hisse en tête du classement avec 3,1 %. Elle est suivie de près par les Pays-de-la-Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Cette croissance de l’activité économique se manifeste principalement dans le secteur des transports et de l’entreposage avec 6,2 % de hausse du CA. Les TPE-PME de l’hébergement-restauration et du commerce affichent des résultats encourageants après une période difficile. Les mouvements sociaux ainsi que les derniers attentats impactent l’activité économique de ces secteurs. Les résultats sont également à lier à une baisse du tourisme.
Tout comme l’année précédente, les TPE réalisant moins de 250 000 euros de CA ont vu repartir à la hausse leur chiffre d’affaires annuel. La croissance nationale est pourtant toujours portée par les plus grandes PME. Depuis 2015, leur rythme continue d’accélérer atteignant une hausse record de 3 %.

 

Des variations en dents de scie

Si en 2018 les résultats en matière de chiffre d’affaires sont encourageants pour les TPE-PME, ils révèlent une grosse chute au niveau des investissements. Ce sont les petites et moyennes entreprises qui souffrent le plus de cette situation. L’étude montre que plus la taille de l’entreprise est petite, plus la baisse de l’investissement est conséquente. Après un sursaut en 2017, les difficultés se généralisent sur l’ensemble du territoire. Sont toutefois épargnées la Corse, la Réunion et la région Île-de-France avec des hausses allant de + 1,1 % à + 2,6 %. La taille de l’échantillon d’entreprises invite cependant à la prudence.
Pour les TPE-PME de l’hébergement, la baisse de l’investissement reste significative. Elle affiche un résultat de – 8,8 %. Mais tous les secteurs ne sont pas touchés de la même manière. Quatre secteurs manifestent une progression des montants investis sur l’année 2018. Si les entreprises des activités spécialisées, scientifiques et techniques et celles des secteurs des transports et de l’entreposage et de l’information et de la communication font plus d’efforts comparé à l’année précédente, ce sont les TPE-PME des activités financières et d’assurance qui réalisent la plus importante hausse avec + 3,9 %. Pour les plus grandes entreprises, réalisant entre 1 et 50 millions de CA annuel, il s’agit de la troisième année consécutive de hausse.

Mathilde Seifert

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème