Création d'entreprise incubateur

45 % des jeunes envisagent de créer leur entreprise

, par Fabien Soyez

Selon une étude du Moovjee, les élèves de lycées professionnels et les étudiants sont 45 % à vouloir créer ou reprendre une entreprise un jour, et 84 % à percevoir l’entrepreneuriat comme « une forme d’engagement » sociétal.

 
À l’occasion de son 10e anniversaire, le Moovje (mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs) dévoile une enquête, menée avec OpinionWay, le CIC et BPI France Création, sur l’intention entrepreneuriale des jeunes. Selon cette étude, 45 % des élèves en lycée professionnels et étudiants « envisagent un jour » de créer ou de reprendre une entreprise. Parmi eux, 46 % souhaiteraient le faire entre 3 et 5 ans après la fin de leurs études, 33 % se projettent 5 ans après leurs études, et 20 % y pensent déjà « juste après » leurs études.

« Depuis 2017, le taux de jeunes qui projettent de créer ou de reprendre une entreprise a augmenté de 9 points. Nous n’avions pas enregistré de telles données depuis 2009, c’est-à-dire avant la crise économique », analyse Stéphane Soulaine, responsable de l’innovation marchés au CIC.

Toutefois, selon le Moovje, 91% des jeunes répondants « jugent qu’il est difficile », voire « très difficile », de créer son entreprise. « Les difficultés avancées peuvent en partie s’expliquer par le fait que 75 % des lycéens et étudiants estiment ne jamais avoir été informé sur les dispositifs d’aide à la création des entreprises », écrit l’association.

 

L’entrepreneuriat, « une forme d’engagement » pour 84 % des jeunes

La création d’entreprise représente « une forme d’engagement » pour 84 % des lycéens et étudiants. Ils sont 40 % à estimer qu’un entrepreneur « peut faire » sur des thématiques « capitales » comme l’accès à l’emploi, l’écologie, l’égalité femmes-hommes, ou encore la lutte contre le réchauffement climatique.

« Depuis 10 ans, nous accompagnons ces jeunes femmes et ces jeunes hommes dans la création ou la reprise d’une entreprise. Et nous constatons chaque jour que les moins de 30 ans entendent déployer des projets porteurs de sens, de valeurs, d’engagement pour la société », commente Dominique Restino.

Pour 50 % des élèves de lycées professionnels et des étudiants qui envisagent de créer leur entreprise, un entrepreneur doit en outre « porter des valeurs de confiance en l’autre, de bienveillance, d’entraide et de solidarité ».

 
 

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires