Création d'entreprise PME

Climat des affaires : la France en bas du classement des PME attractives

, par Fabien Soyez

La France se situe à la 11e place sur 13 pays en matière d’attractivité pour les PME, selon une étude de l’assureur-crédit Euler Hermes.

 

Le dernier “Indice du climat des affaires” (SMEB) d’Euler Hermes (1), publié le 14 novembre 2019, classe 13 pays selon leur attractivité pour les petites et moyennes entreprises. Cet indicateur prend en compte la charge administrative, la flexibilité du marché du travail, la fiscalité, l’accès au crédit, les opportunités à l’export et la concurrence.

On retrouve la France à la 11e place du classement, juste devant la Slovaquie et la République Tchèque. “Le climat des affaires y est très peu favorable, à cause de la faible flexibilité du marché du travail, d’un accès au financement difficile, et d’une charge administrative qui pêche”, indique l’étude.

france-PME

 

L’accès au crédit et les charges administratives, principaux freins aux PME en France

Dans le détail, l’indice SMEB note que “le principal problème pour les PME en France est l’accès au crédit”. En effet, le taux de rejet des financements sollicités par les petites et moyennes entreprises en France lors des 12 derniers mois est de 33 % (18 % en moyenne dans les autres pays). “La charge administrative est un autre problème que subissent les PME en France. En effet, celles-ci sont soumises à des réglementations plus strictes que leurs concurrentes étrangères, ce qui les défavorise”, ajoute Eules Hermes.

Toutefois, le baromètre constate que la France a “fait quelques progrès” en matière de climat des affaires pour les PME : “par exemple, les entreprises sont moins taxées que le passé, ce qui soulage leur trésorerie et favorise leur développement. De même, le marché du travail français est plus flexible grâce aux récentes réformes”.

Devant la France, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Pologne et l’Irlande figurent respectivement aux 6e, 7e et 8e, 9e et 10e places. “Au Royaume-Uni et en Allemagne, notamment, la politique fiscale est la plus grande contrainte”, note Kai Gerdes, directeur du risque de crédit chez Euler Hermes Rating.

 

Un climat des affaires “très favorable” en Amérique du Nord

Au sommet du classement, on retrouve le Canada, Hong Kong, les États-Unis, les Pays-Bas et Singapour.

“Les PME y profitent d’un climat des affaires très favorable. Ces 5 économies ont en commun un marché du travail flexible en matière de procédures d’embauche et de licenciement, une faible charge administrative imposée aux PME et des conditions de financement relativement favorables. Les trois premiers pays cités appliquent également une fiscalité favorable pour les PME”, conclut l’assureur-crédit.

usa-pme

 

(1) Cette étude a été réalisée par Euler Hermes, en partenariat avec Bibby Financial Services, auprès de 2 300 dirigeants de PME choisis au hasard au cours du deuxième trimestre 2019, dont 500 aux États-Unis et 150 dans chacun des douze autres pays.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires