Création d'entreprise impact-emotion

“Je n’aurais jamais pu créer avec quelqu’un d’autre”

, par Aline Gérard

Benoît et Thomas Van Poppel ont créé la société Impact-Emotion en 2009. La société est spécialisée dans les cadeaux d’affaires “prestige”. Un projet que ces jumeaux ne pouvaient concevoir qu’ensemble.

“Nous avons tous les deux fait une école de commerce, nous avons les mêmes parcours. Sur nos CV, il n’y a que la photo qui change !”, lance avec humour Benoît Van Poppel, co-fondateur d’Impact-Emotion. Difficile en effet pour ceux qui ne les connaissent pas parfaitement de savoir lequel des deux frères se trouve face à eux, Thomas ou Benoît. Car les deux co-fondateurs d’Impact-Emotion sont tout simplement jumeaux. Et si l’on dit souvent que les jumeaux sont inséparables, eux ont poussé le jeu jusqu’à créer leur entreprise ensemble.

Gagner en indépendance
Benoît Van Poppel était auparavant ingénieur commercial. Malgré son statut et des horaires flexibles, il ressentait à l’époque un manque d’autonomie dans son travail. “Je n’aime pas que l’on me bride dans mes actions. En tant qu’ingénieur commercial, même si vous êtes cadre, vous n’avez pas forcément le loisir de vous développer comme vous l’entendez. Toutes les semaines, en réunion, vous devez vous justifier sur tout. Même si je comprends la position d’un chef des ventes, pour moi c’était une perte de temps. Et puis j’avais envie de connaître une activité plus épanouissante et plus valorisante”.
Celle dans laquelle il a décidé de se lancer avec son frère se positionne sur le créneau des cadeaux d’affaires personnalisés. L’objectif étant de se démarquer de l’avalanche de produits publicitaires que d’autres acteurs proposent sur Internet, et ainsi de sortir de la guerre des prix qui fait rage. Travail du métal, objets à l’empreinte culturelle comme des marque-pages… les produits qu’ils créent eux-mêmes à l’image de chacun de leurs clients se veulent sophistiqués et sont pensés pour donner envie à ceux qui les reçoivent de réellement les utiliser dans la durée. “Nous avons le rôle de créateurs. Nous concevons les objets, nous les dessinons et nous avons notre atelier d’assemblage à Valenciennes, dans le Nord. Nous nous appuyons aussi sur des partenaires.” Parallèlement, Benoît et Thomas Van Poppel développent actuellement des créations standard, qu’ils diffusent auprès des boutiques Cadeaux, afin de toucher également les particuliers.

Sur un pied d’égalité
L’activité est donc sur la bonne voie et les deux entrepreneurs semblent avoir trouvé l’organisation qui leur convient. “Je n’aurais jamais pu créer avec quelqu’un d’autre, car il faut une entière confiance. Lorsque l’on se lance avec un ami, il faut être complémentaires et surtout parfaitement certains que l’on veut mener l’entreprise dans la même direction”, confirme Benoît Van Poppel. Si l’entrepreneuriat en famille produit bien souvent des étincelles, cela n’inquiète pas les deux frères : “S’il y a parfois des problèmes dans les entreprises familiales, cela peut être dû à des problèmes d’ego, entre un père et son fils par exemple. De notre côté, nous sommes sur un pied d’égalité, tout en étant géographiquement sur des secteurs différents. Je suis sur Paris et mon frère est au siège, dans le Nord”. L’un est également davantage sur la partie commerciale et l’autre sur l’administratif, le back-office. Ainsi, “nous n’empiétons pas sur le territoire de l’autre !”

 

Article publié dans le magazine Courrier Cadres de février 2013.

gplus-profile-picture

Aline Gérard
Rédactrice en chef de Le Nouvel Entrepreneur


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires