Création d'entreprise creation-entreprise

Les créateurs d’entreprise en 2014 : des projets plus modestes qu’en 2010

, par Mélanie Maudieu

En 2014, 267 000 entreprises, sans compter les auto-entrepreneurs, ont été créées, d’après les chiffres de l’Insee. Une étude comparative sur les créateurs de ces entreprise a été publiée. Constats : des profils plus âgés et diplômés, moins de chômeurs et des projets plus modestes en 2010.

L’Insee a publié un rapport sur les créateurs d’entreprise en 2014. Cette enquête rapporte qu’ils sont plus expérimentés qu’en 2010, même si leurs projets sont plus modestes.

Moins de chômeurs et autant de femmes

Au premier semestre 2014, les créateurs d’entreprise sont majoritairement des salariés du privé (32 %) et des chômeurs (27 %). La tendance a donc changé, puisqu’en 2010, les demandeurs d’emploi étaient plus nombreux.

La création d’entreprise reste une activité très masculine : la proportion de femmes reste stable (28 %) entre 2010 et 2014. Les créatrices d’entreprises se tournent principalement vers le secteur de la santé humaine et de l’action sociale, et les autres activités de services aux ménages. À l’inverse, les hommes s’orientent vers la construction, l’information et la communication et le transport et l’entreposage.

 

Des créateurs plus âgés et plus qualifiés

Selon l’Insee, les créateurs de plus de 50 ans sont un peu plus nombreux qu’en 2010, alors que les moins de 30 ans ne représentent qu’un créateur sur cinq. Ils sont aussi plus diplômés : 31 % sont titulaires d’une licence ou plus, contre 27 % en 2010. Ils sont donc moins nombreux à posséder un CAP ou BEP.

 

Des créateurs solitaires dans leurs démarches

Les moyens investis au démarrage des projets sont plus modestes qu’en 2010. En 2014, un créateur sur dix bénéficie d’un appui familial ou de proches. Le plus souvent, ils montent leur projet seul. Un peu plus de la moitié d’entre eux ont un investissement initial inférieur à 8 000 euros. Et les projets mis sur pieds avec moins de 2 000 euros représentent 29 % des créations, c’est 10 points de plus que la génération précédente. Seuls 12 % des créateurs disposent de moyens conséquents pour démarrer leur projet. Et moins de la moitié d’entre eux ont bénéficié d’un dispositif d’aide publique.

Des secteurs d’activités similaires

Concernant les secteurs d’activités où les créations d’entreprises ont été les plus conséquentes, on retrouve le même trio de tête qu’en 2010. Plus d’une création sur cinq se sont faites dans le commerce au cours du premier semestre 2014. Le secteur de la construction représente 19 % des créations, et celui des activités spécialisées scientifiques et techniques 13%.

Mélanie Maudieu


Sur le même thème