Reprise d'entreprise transmission-entreprise

Transmission d’entreprise : le poids de la fiscalité est un frein

, par Innocentia Agbe

Selon un sondage publié par le cabinet d’avocats d’affaires Fidal sur la transmission et la pérennité des entreprises, 51 % des dirigeants déclarent se préoccuper de l’avenir de leur structure avant de se soucier du prix auquel ils la céderont. Pourtant, le poids de la fiscalité ou encore la complexité des régimes fiscaux constituent toujours des freins.

La transmission d’entreprise est une étape déterminante dans la vie d’un chef d’entreprise. Pourtant, une enquête réalisée par le cabinet d’avocats d'affaires Fidal montre que la complexité juridique perçue par les dirigeants est un frein à la transmission de leur société.

S’en préoccuper avant 60 ans
Seuls 20 % des dirigeants interrogés perçoivent d’abord la transmission d’entreprise comme une opportunité de réaliser un bénéfice financier. De plus, pour la très grande majorité des sondés (83,5 %), il est nécessaire de s’en préoccuper avant 60 ans.

Connaître l’entreprise
Près de 60 % des sondés souhaitent transmettre leur entreprise à une personne maîtrisant son fonctionnement, un membre de la famille pour 29 %, une personne du métier pour 21 % ou un salarié de l’entreprise pour 9 %.

Les principaux freins à la transmission
Le poids de la fiscalité, la complexité des régimes juridiques et fiscaux ou des situations patrimoniales et matrimoniales constituent les principaux freins à la transmission d’entreprise pour 44 % des chefs d’entreprise. Tandis que l’incertitude économique recueille 22 % des réponses, l’absence de repreneurs, 18 % et les difficultés de financement, 16 %.

Préparer les cas de force majeure
Pour finir, l’étude pointe du doigt le fait que 41 % des dirigeants n’ont pas mis en place d’actions pour assurer la pérennité de leur entreprise en cas de force majeur comme un décès, une incapacité ou encore un divorce.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Le Nouvel Entrepreneur


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires